• Pierre-Yves Gomez - Intelligence du travail

Intelligence du travail

« À l’heure de la digitalisation, de la robotisation et des révolutions en cours dans le management des entreprises, une grande bataille a commencé. Ce n’est plus celle où les prolétaires s’affrontaient aux capitalistes. C’est celle qui oppose, jusqu’en chacun de nous, la cité du travailleur à la cité du consommateur. Laquelle des deux l’emportera sur l’autre ? ».

Avec cet essai sans concessions, Pierre-Yves Gomez pose la question d’une crise idéologique inédite dans la société française et propose des idées nouvelles pour repenser la question du travail.

Pierre-Yves Gomez, emlyon business school

Enseignant mais aussi chercheur, je travaille sur les questions de croyances en économie, sur la théorie des conventions, sur le modèle de René Girard. J’analyse la place et la responsabilité de l’entreprise dans la société. Je décortique les hypothèses anthropologiques sous-jacentes aux principes du management. Depuis le début des années 2010, j’étudie ce que signifie le travail vivant, comme ancrage de la « vraie vie » des « vrais gens » dans les entreprises, et plus largement dans la cité. Sujet qui unifie, finalement, ce que j’essaie de déchiffrer depuis toutes ces années : c’est dans l’expérience matérielle du travail, propre à chaque personne et en même temps commune à toutes, que se fonde une société, un destin commun dont l’entreprise est porteuse, souvent inconsciente, mais toujours efficiente.
Je suis également le fondateur et directeur de l’Institut Français de Gouvernement des Entreprises (IFGE).

Plus d’informations sur Pierre-Yves Gomez :
Son CV en ligne
• Son blog
• Son profil ResearchGate


Pour approfondir…

Pierre-Yves Gomez, Intelligence du travail

 

Gomez, P-Y (2016). Intelligence du Travail. Paris: Desclée de Brouwer, 184 p. ISBN 978-2-220-08266-0
Voir le résumé


Du même auteur :

Manager les égopreneurs

Sep 19th, 2018|Categories: Jean-Louis Magakian, Work & Organizations|

Beaucoup annoncent la fin du management. Pour certains, le management ne peut plus se concevoir comme étant la formalisation de la délégation de décision. Pour d’autres, l’accroissement de la complexité en entreprise implique la disparition des managers pour laisser libre cours aux initiatives locales.

Entreprises nationales, de quoi parle-t-on ?

Juil 25th, 2018|Categories: Entrepreneurship & Growth, Pierre-Yves Gomez|

A l’heure où des publics joyeux agitent leurs drapeaux et s’enflamment pour des footballeurs qu’ils voient rarement évoluer dans leurs propres championnats, la Coupe du monde éclaire, à sa façon, les enjeux complexes de la mondialisation : une équipe "nationale" peut être composée de joueurs qui n’évoluent qu’à l’étranger, où ils créent de la valeur.

Nov 7th, 2016|

Leave A Comment