L’effet Janus du contrôle interne

    L’objectif de cette vidéo/recherche est de montrer, à travers une revue exhaustive de la littérature sur le sujet, que maîtriser une organisation ne peut se limiter aux aspects formels du contrôle (hard controls) et que les aspects informels (soft controls) sont à la fois délicats à définir et complémentaires pour couvrir au mieux les risques.

    Pour un management « organique » plus vivant que digital…

    Un des traits majeurs des processus engagés par l’expansion de la digitalisation et le développement de l’intelligence artificielle qui actuellement s’établit comme la seule et inéluctable façon de « progresser » dans l’avenir, est la volonté de conquérir, de transformer « idéologiquement » les managers et les organisations présentées comme « inadaptées, voire obsolètes »…

    Management : non, un quotient émotionnel élevé n’est pas toujours synonyme de performance accrue

    Êtes-vous conscient de vos émotions au travail et de la manière dont elles affectent l’organisation ou vos collègues ? Êtes-vous capable de réguler vos sentiments de sorte à les exploiter au mieux dans une situation donnée ? Dans ce cas, vous avez probablement un bon niveau d’intelligence émotionnelle (IE). Et c’est assurément une bonne chose, non ?