De la difficulté à se défaire d’une certaine "arrogance à la française" dans les relations interculturelles

De la difficulté à se défaire d’une certaine "arrogance à la française" dans les relations interculturelles

"Ils voyaient bien que j'étais là pour les faire croître", "Je n'arrive pas à faire travailler les Japonais"… Ce type de propos tenus dans la communauté française expatriée par des managers d'entreprises incite à s'interroger sérieusement sur la manière dont les managers français envisagent la relation avec leurs collaborateurs étrangers.